Articles

Affichage des articles du mars, 2018

On quitte le Mékong pour retourner vers Bangkok

Image
Dimanche, après une bonne nuit réparatrice, sans touristes Thaïs squattant devant nos fenêtres à tchacher à 5h du matin, nous nous réveillons vers 8h et partons vers 9h. La route pour sortir d'Ubon Ratchathani est assez déplaisante. On n'ose pas imaginer ce que ça doit être à Bangkok. Ubon est classée au cinquième rang des grandes villes de Thaïlande après la capitale, Chiang Mai, Hat Yai et Khon Kaen. Après 10 kms, on bifurque enfin sur une petite route comme on les aime, traversant campagne et petits villages d'Isan... Il ne devrait y avoir que des chemins comme cela à vélo :-)) Vers 11h, et oui déjà, Yannick a faim donc on stoppe pour le déjeuner sous un restaurant paillote bien sympathique.
Puis, on continue à traverser de nombreux villages, jusqu'à notre pause "shake citron" bien rafraîchissante. À chaque fois, Yannick dit qu'il n'en veut pas, puis il boit dans mon verre, puis il finit par en prendre un aussi :-)) Après le shake, on a de nouvea…

Trois jours à Khong Chiam, le petit bout du monde...

Image
De mercredi à vendredi, nous décidons de profiter pleinement de Khong Chiam, avant l'assaut du week-end. En effet, cette destination est très prisée des touristes Thaïs, notamment en fin de semaine. Des cars entiers débarquent dans ce tout petit bourg, dès le vendredi soir. Alors, parce que nous aimons bien être un peu à contresens du tourisme de masse, nous partirons samedi lorsque tout le monde débarque. Nous avons vite pris nos marques ici. Comme nous savons que nous n'allons plus longer le Mékong (c'est à Khong Chiam que le fleuve poursuit son chemin vers le Laos), nous passons beaucoup de temps à l'admirer, matin, midi et soir. Tous les apéros se font au bord du Mékong, une règle à laquelle nous n'avons jamais dérogé :-) Une promenade aménagée au bord du fleuve permet également d'en profiter au maximum...





Nous découvrons aussi un café très sympa, le Baby-boom café. C'est le papa qui fait le bon café frappé et le fils, amateur de photo, qui fait la con…