Songkran, la fête de l'eau, à Phitsanulok et Sukhothaï



Depuis jeudi, les festivités du nouvel an bouddhiste, encore appelé Songkran ou fête de l'eau, ont commencé. Ice nous propose de nous emmener dans la Province de Sukhothai, à Sri Sachanalai, dans son village. Songkran est aussi un moment de retrouvailles familiales, où l'on honore les anciens. Beaucoup de Thaïs parcourent énormément de kilomètres pour retrouver leur famille et festoyer.

Nous partons donc vers 11h, au lieu de 10h initialement prévu, mais avec Ploy, il est quasiment impossible de partir à l'heure. Les bons occidentaux, et alsaciens que nous sommes, sont toujours prêts à l'heure, mais on se demande bien pourquoi :-) Arrivés au village de notre ami, on va d'abord manger une bonne soupe. Puis, nous proposons à Ploy de marcher un peu dans le village, qui semble bien mignon au bord d'une rivière avec ses maisons en bois sur pilotis. Les Thaïs ne marchent pas, encore moins par cette chaleur. Mais, lorsqu'il y a une carotte au bout, genre un café frappé, ça peut fonctionner ! Nous nous promenons donc un peu, en faisant un tour au marché pour acheter des mangues, et apprécions cet endroit hors des sentiers battus.
 
Le Golden de Ploy meurt de soif :-)

Fabrication de bijoux

Pont suspendu reliant le village de Ice au bourg





Nouveau chauffeur, Ice fait la grève !



En fin d'après-midi, Ice nous emmène voir un genre de défilé, honorant les éléphants, emblématiques de la Thailande. Nous sommes ravis d'assister à ce spectacle unique. Songkran, c'est aussi ça. Il ne s'agit pas seulement de s'arroser par tous les moyens dans la rue, mais aussi de conserver la tradition. Le défilé est vraiment magnifique, entre les beaux costumes traditionnels, les éléphants d'une grâce impressionnante, les danseurs, les musiciens, les chars décorés... On se régale !

Puis, nous partons dîner, soit disant à 20 kms, qui se transforment en 60, puisque nous roulons jusqu'à Sukhothai, pour aller au Big C, l'hypermarché du coin, manger dans une chaîne de restauration genre Flunch. Vous vous imaginez faire 120 kms aller/retour pour manger au Flunch vous ? C'est aussi ça la Thailande, on en passe du temps sur les routes et principalement juste pour aller manger quelque part :-) Comme à son habitude, Mr Pokémon, le cousin de Ploy, que j'avais aussi appelé Mr Boulet, mange trop car c'est à volonté, puis nous fait une grosse galette sur la table du restaurant, dégoulinant sur le sol :-((( C'est toujours sympa les gosses ;-)

Petite vidéo du défilé de Songkran (mettez le son !)

Pour Songkran, on sort les chemises à fleurs ! Jinjee nous en a acheté 2




Défilé de Songkran à Sri Sachanalai, province de Sukhothaï

L'éléphant est l'animal emblématique de Thaïlande



















De retour, Ice nous dépose à son "Resort" où l'on a un bungalow rien que pour nous. Cet hôtel est vraiment au beau milieu de nulle part et Ice nous explique qu'il n'y a jamais de clients. Ses parents avaient un terrain là, et y ont construit des bungalows car ils ne savaient pas quoi faire. Moi, j'aurais planté des arbres fruitiers, lol ! On passe une nuit agréable.

Vendredi matin, nous attendons Ice, Ploy et Mr Boulet pour rentrer à Phitsanulok. Mais, la 2ème spécialité des Thaïs, après faire des kms pour manger, c'est de changer les plans toutes les 10 minutes, lol. Donc lorsqu'ils arrivent au resort, Ice nous explique qu'ils doivent aller à Chiang Rai, soit à 5h de route plus au nord, et revenir, soit un total de 10h si tout va bien. Mais en plein Songkran, il risque d'y avoir des bouchons en plus :-( En fait, ils ont trouvé un husky chiot et veulent le ramener aux parents comme cadeau de Songkran. Lorsque nous sommes venus les voir en novembre, ils avaient déjà un husky de 6 mois, mais il s'est malheureusement fait écraser... Donc, ils veulent en racheter un. Vu qu'ils ont déjà 6 chiens, ils ne sont plus à un près ! Ils nous proposent de venir avec eux ou de rester au village de Ice. Ayant déjà la gorge enflammée avec cette satanée clim dans la voiture, nous préférons rester au village. 10h de voiture congélo, très peu pour nous :-( Du coup, nous passons la journée à Sri Sachanalai. 

Ce village nous plaît vraiment. Aujourd'hui, c'est la fête, tous les enfants attendent au bord des routes, armés de pistolets à eau ou de sceaux d'eau, et arrosent les mobylettes, voitures et piétons. Les derniers ont droit au traitement de faveur : badigeonnage de peinture orange sur la figure Mais c'est bon enfant, aucune agressivité, tout le monde s'amuse. Lorsqu'on a un sac à main, ils prennent soin de ne pas jeter d'eau dessus. On peut même leur faire signe qu'on ne veut pas être arrosé et ils le respectent. Nous, on n'a pas emmené d'affaires craignant l'eau et au contraire, on veut être arrosés car on crève de chaud :-)))



Resort des parents d'Ice : il n'y a jamais un seul client car c'est perdu dans la pampa :-)



Ca y est, on a réussi à me mettre de la peinture orange sur le visage :-)



Beau temple de sable






On déjeune dans un petit resto faisant du lap, de la salade de papaye et du riz gluant. Puis, on retourne chercher un peu de fraîcheur à la chambre, avant de faire tout un tour à pied, autour d'un grand lac. En soirée, on se boit une bière dans un petit magasin, où l'on discute avec une cliente parlant bien anglais. Le patron du shop n'arrête pas de nous offrir à grignoter. Enfin, on dîne dans le restaurant juste à côté avant de retourner au resort pour y attendre nos amis. Ils arriveront vers 22h, épuisés par la route, mais ravis d'avoir le husky ;-)) C'est vrai qu'il est trop mignon, avec ses magnifiques yeux bleus, son poil comme une peluche ! Mais, je doute que ce soit une bonne idée, entre les températures en Thaïlande bien trop chaudes pour cette race, et le désir d'évasion pour rejoindre la meute, propre au husky. J'ai bien peur que celui-ci se fasse à nouveau écraser. Enfin je souhaite que tout se passe bien pour Brownie, baptisé comme ça en raison de ses couleurs :-) Il passera presque tout le trajet retour vers Phitsanulok dans mes bras. Je me méfie de Mr Boulet qui a tendance à être un peu brute et est limite de s'asseoir sur lui car il ne fait pas trop attention à Brownie et surtout très excité après 10h de voiture, il a besoin de se défouler ! Lorsqu'on arrive chez les parents, Vanchai est couché. Jinjee se relève, et dit à Ploy et Ice qu'ils sont fous. Mais elle rebaptise Brownie d'un nom thaï, comme à chaque fois qu'un nouveau chien arrive au foyer. Muk, la sœur de Ploy, en est déjà toute gaga ;-)) Bref, c'est une belle surprise pour Songkran. Brownie a coûté 7000 bahts soit 180€. C'est tout de même bien moins cher qu'en France...








Je vous présente Brownie, le nouveau chiot Husky de Ploy

Il est beau non ?














Samedi matin, nous sommes supposés être prêts à 7h30 mais bien-sûr, à part les parents, tout le monde dort encore à cette heure. Nous aussi, on serait bien restés au lit ;-) Vers 8h, on part tous prendre le petit déjeuner en ville, un bon rice porridge aux boulettes de porc maison. Puis, on se met en route pour Sukhothai. On se dit qu'on aurait pu y rester la veille car on repasse dans le village de Ice ! En fait, on va dans la province de Sukhothai mais très loin de la ville, dans la pampa, à plus de 150 kms de Phitsanulok. Tout ça pour quoi ? Devinez ? Ben manger !!! Les parents ont repéré des avis sur un restaurant, qui propose des spécialités cuites à la vapeur. Le cadre est magnifique : une très belle maison en teck, un jardin magnifique avec cocotiers et bananiers, cuisines ouvertes pour montrer le procédé de cuisson à la vapeur à l'ancienne. Le restaurant ne propose que 3 plats et les prix sont incroyables : entre 20 et 25 bahts le plat, soit 50 centimes. Chez nous, un restaurant de cette réputation ferait les plats à 30€, juste parce qu'il est justement connu ! La maison date de 1978, et le restaurant est ouvert depuis lors. Certains Thaïs n'hésitent pas à venir de Bangkok jusqu'ici ! On peut donc s'estimer heureux de n'avoir fait que 300 kms aller/retour :-))

De retour à Phitsanulok, on emballe toutes nos affaires, plions les vélos du mieux possible en essayant de les protéger un maximum avec des mousses de protection. Le sac de vélo avec le vélo fait déjà 20 kgs !!! Il nous reste 10 kgs pour le sac à dos, ce qui n'est pas gagné ! Gulf Air nous octroie 30 kgs par personne en soute, ce qui est déjà bien comparé à certaines compagnies qui limitent à 23 ou 25 kgs :-) Bon, une fois le sac rempli, il pèse 11 kgs, va falloir prendre des choses sur nous...

Plus tard, on part au centre-ville de Phitsanulok rejoindre la famille de Jinjee, qui comme à son habitude a prévu une fondue chinoise et des parties de cartes à n'en plus finir :-)) Le centre-ville est très animé. Partout les gens sont dans la rue, avec des lances pour arroser tout ce qui passe, de la peinture, du talc, et la musique à fond. Certains dansent à l'arrière des pick-up, d'autres au milieu de la rue. Toute la jeunesse de Phitsanulok est là. La bière et le whisky sont aussi de la partie et certains sont déjà bien éméchés. Mais nous sommes étonnés de constater que cela reste dans la bonne humeur, sans agressivité. Ça ne dégénère pas comme bien souvent chez nous. Ils n'auront pas l'idée de cramer des voitures juste pour le fun :-)))
Restaurant datant de 1978 proposant des plats cuits à la vapeur

Certains n'hésitent pas à venir de Bangkok pour y manger !



Rouleaux aux graines de sésame

Nouilles de riz, cacahuètes, porc braisé...
 


La fondue est toujours aussi bonne. On discute ensuite avec Vanchai et ses beaux-frères car les sœurs de Jinjee jouent aux cartes. Tout à coup, Ploy vient voir son père pour lui montrer un husky chiot qu'elle a trouvé sur internet et qui vit à Chiang Mai. Ben oui, Vanchai a demandé hier pourquoi Brownie n'est pas de la même couleur que le husky qu'ils avaient avant... Donc maintenant, ils cherchent un husky noir et blanc... Il est 21h, Vanchai est déjà bien éméché, et appelle le propriétaire du chiot pour négocier le prix. Le chiot passe de 6000 à 4000 bahts en un temps record. C'est décidé, dimanche ils partent à Chiang Mai pour le récupérer :-))) Je pense qu'ils vont bientôt faire un élevage !!! Nous rentrons vers 22h, car ils ont prévu de partir à 5h du matin !
Fondue chinoise chez les oncles et tantes de Ploy à Phitsanulok
Du coup, nous nous disons au revoir car Vanchai a demandé à l'un de ses employés de nous conduire à la gare dimanche matin vers 8h. Nous sommes tristes de les quitter mais nous savons que nous les reverrons dans 6 mois :-) D'ailleurs, nous laissons des affaires chez eux ;-) Brownie s'est bien adapté à son nouvel environnement et à ses copains Chihuahua, Golden Retriever, Caniche et Bâtard ! Nous espérons lui aussi le revoir en pleine forme dans quelques mois...

Dimanche matin, on nous conduit à la gare. C'est le calme plat dans Phitsanulok, rien à voir avec la veille au soir. Mais le sol est encore trempé et jonché de détritus :-) Le train arrive à l'heure, mais manque de bol, le wagon est différent de ceux de d'habitude et nos sacs vélos ne rentrent pas dans les supports à bagages en hauteur... On doit donc les laisser devant nos pieds, et petit à petit ils seront sur nos pieds et serviront de supports pour poser sacs, casques moto, vestes et autres. Le train est plein à craquer et ne désemplit jamais :-( La chaleur est torride. Les gens sont presque assis sur nous. À mi-chemin, c'est le cauchemar, une vendeuse ambulante rentre dans notre wagon avec des cagettes remplies de poisson séché puant, et bien-sûr, elle les met juste sous mon nez et cela dure des heures. Je crois que je vais vomir tellement l'odeur nauséabonde est désagréable. Même les Thaïs se mettent du baume du tigre sous le nez. Une dame a pitié de moi et me donne de son baume pour que j'en mette sur mon mouchoir :-))) Bref, vous l'aurez compris, le trajet de train est abominable...
Les joies du train bondé ;-(

Arrivés à l'aéroport Don Muang, on descend pour rejoindre la navette de bus gratuite reliant les deux aéroports. J'ai eu cette idée, non pas parce-que c'est gratuit, mais car ces bus sont prévus pour y mettre des bagages. Et surtout, depuis la gare centrale de Bangkok, aucun moyen de transport n'est direct pour rejoindre l'aéroport international. Il faut changer plusieurs fois de métro et avec tout notre chargement, c'est juste impossible ! La navette entre les 2 aéroports est parfaite, nos sacs vélos rentrent bien dans les compartiments à bagages, on a plein de place, c'est climatisé, bref c'est le rêve comparé au train :-))

Après une heure de trajet, on arrive à l'aéroport international. On décide de chercher le comptoir de Gulf Air pour peser notre bordel. Mais comme le vol de cette compagnie n'est qu'à 21h, aucun comptoir n'est ouvert. Nous pouvons quand-même peser nos bagages sur les tapis roulants, qui sont de toute façon tous identiques. Et là, surprise ! Le sac à dos est passé de 11 à 12,5 kgs :-(( Les compagnies aériennes rajouteraient du poids à leurs balances ou quoi ? On avait pourtant tout pesé avec 2 balances différentes chez Ploy. Le sac vélo faisait 19,3 kgs, ici il en fait 20,2... Bref, il va nous falloir trouver des astuces pour mettre du poids sur nous :-))

Puis, nous profitons de la navette gratuite nous déposant à notre hôtel The Great Residence, situé à 15 mn de l'aéroport et bien pratique. En plus, il est doté d'une piscine, qui sera appréciable lundi pour nous faire patienter car notre vol n'est qu'à 21h30... Une fois installés, nous partons déjeuner/dîner car il est 17h et nous n'avons rien avalé depuis 8h le matin ;-)) Enfin, nous retournons dans notre chambre climatisée, bien fatigués de ce voyage... Mon mal de gorge n'a d'ailleurs pas disparu :-(

Lundi, rien de transcendant au programme : on refait les sacs en essayant de gagner du poids, on essaie de réserver nos sièges dans l'avion mais ça ne fonctionne pas car il n'y a que 4 sièges disponibles mais éloignés les uns des autres (un bug?), on profite de la piscine, on blog, on lit, et on prend la navette pour l'aéroport vers 18h... Et c'est parti pour 16h de vol. Bye bye Thailand, see you again !...

Commentaires